L’inspiration du jour

L’exposition « se souvenir de la lumière » des artistes et cinéastes Joana Hadjithomas et Khalil Joreige est à découvrir absolument au Jeu de Paume.

Pour chaque œuvre, ils partent d’un récit, d’une image, d’un document, et en réalisent un projet. « Projet » est un mot valise qu’on utilise parfois à tort et à travers. Ici, la définition personnelle et contemporaine que nous lui donnons prend tout son sens ; sur la base d’une trace du passé, d’une origine – à laquelle ils décident d’accorder du temps et de l’importance – une bulle d’air se remplit de contenu et offre au présent un nouveau souffle.

« Wonder Beirut », par exemple, est le projet d’un photographe imaginaire. Avec ses « cartes postales de guerres », le photographe a eu besoin de brûler les images de 1960 illustrant la riviera idéale, pour que celles-ci incarnent maintenant la dévastation de ces lieux. Avec « les images latentes », il conserve l’habitude des années de guerre pendant lesquelles il rangeait les pellicules sans les développer. A la place, il décrit chaque prise de vue en détail. Son touchant journal en est d’autant plus imagé.

En sortant, nous sommes fascinées par les villes racontées. Beyrouth au Liban et Izmir en Turquie – dont la vidéo éponyme dévoile le lien entre Joanna Hadjithomas et Etel Adnan – nous apparaissent magnétiques. Les œuvres ont souligné de ces lieux leur caractère envoûtant, que nous ne pourrons pas connaître sans nous y rendre mais dont la poésie de l’exposition donne un aperçu.

Pour continuer l’exploration, nous irons à la projection de leur film « Je veux voir » le 13 septembre prochain au Jeu de Paume. La bande annonce est ici. Vous trouverez toutes les informations sur l’exposition, ici.

inspi21

Une réflexion sur “L’inspiration du jour

  1. Chère Alix,

    Merci pour cet excellent compte-rendu. Je suis contente que tu aies aimé cette expo que nous avons adorée Bises Catherine de Beyrie

Les commentaires sont fermés.