La surprise du jour

En visitant Eurantica, au nord de Bruxelles, lors de son vernissage, nous avons eu deux bonnes surprises.

La première est la galerie belge. Plusieurs personnes, namuroises, amies, issues d’activité professionnelles diverses, se sont rassemblées autour de ce projet de diffusion et de commercialisation de l’art pictural belge du 19-20ème siècle et contemporain.
La galerie a bénéficié d’une large superficie d’accrochage, cette édition de la foire ayant elle-même pour thème la peinture belge. Quelques très beaux Pierre Alechinsky, plusieurs toiles de Léon Spilliaert, un imposant ensemble de Gilbert de Cock, et un Réné Guiette également, nous ont plus sur ce stand. La galerie belge n’a pas encore pignon sur rue mais elle a certainement plusieurs projets, à suivre.

La seconde surprise d’Eurantica est le stand design de Michael Marcy. Le buffet de rangement de l’architecte Renaat Braem, à la dimension « bluffante », nous attire à lui comme un aimant. Mais nous étions surtout en pleine découverte d’un très bel objet posé à sa gauche. Avec un petit sourire entendu et son accent anversois, Michael Marcy nous informe sur la pièce d’Alexandre Noll qui a capté notre attention ; une coupe en ébène et en nacre, signée à l’arrière du plateau. Normalement, ce marchand accueille dans son dépôt d’Anvers installé dans un ancien théâtre, assurément un lieu à découvrir.

Le site d’Eurantica est ici
Celui de la galerie belge par ici
Plus d’information art design, by Michael Marcy, ici

surprise8