L’évènement du jour

Aujourd’hui nous avons vu John Giorno, en live, en vrai, au palais de Tokyo. C’était dans le cadre de l’exposition d’Ugo Rondinone, que nous avions vu et dont nous avons déjà parlé ici, et c’était franchement bien.

Soulignons déjà son endurance, il a enchaîné les poèmes en toute sérénité.
Ci-dessous, un extrait, apparemment connu et magistral :

I want to give my thanks to everyone for everything,
and as a token of my appreciation,
I want to offer back to you all my good and bad habits
as magnificent priceless jewels,
wish-fulfilling gems satisfying everything you need and want,
thank you, thank you, thank you,
thanks.

May every drug I ever took
come back and get you high,
may every glass of vodka and wine I’ve drunk
come back and make you feel really good,
numbing your nerve ends
allowing the natural clarity of your mind to flow free,
may all the suicides be songs of aspiration,
thanks that bad news is always true,
may all the chocolate I ever eaten
come back rushing through your bloodstream
and make you feel happy,
thanks for allowing me to be a poet
a noble effort, doomed, but the only choice.

En sortant nous étions optimistes, nous étions « tout sourire » et nous sommes partis prendre un verre, nous sommes partis vivre. Merci John Giorno.

D’ailleurs en rédigeant cet article, la correction automatique a dérapé, quand nous écrivions « exposition » il nous a été suggéré « espoir », nous pensons que c’est révélateur de ce soir!

Toutes les informations sont ici.

event7